Les mots sont les passants mystérieux de l'âme

Victor Hugo

Qui est Sylvie ?

team

Sylvie Roche

Cultivatrice de Joie

Premier Mystère

Sylvie a grandi à la campagne, en Provence, dans le sud de la France. Ses parents, agriculteurs, lui transmettent l'amour de la terre, l'émerveillement de voir pousser des plantes et d'en recueillir les fruits, la patience et la sagesse d'accepter les mauvais coups du ciel. Et le bonheur d'aimer ce que l'on fait et de s'y investir. Elle garde des souvenirs fabuleux de cette vie en liberté, au contact de la nature.

Vers 6-7 ans, une question va devenir essentielle dans sa vie :

C'était le printemps… un matin d'une infinie délicatesse. L'air frais embaumait déjà les jacinthes et les roses. Le soleil commençait à chauffer agréablement, la rosée faisait scintiller les herbes et les plantes. Les oiseaux chantaient. Le monde autour irradiait la sérénité, le calme et la joie.
Une vague de bonheur m'a envahie. J'étais soudain émerveillée par tant de beauté. Mon âme se fit légère, me donnant l'impression de flotter.
Mes parents, ma soeur, ma grand-mère, les voisins s'affairaient tout autour. Je courais de l'un à l'autre, avec ma naïveté, pour vérifier si le bonheur les avait saisis également mais ils semblaient n'avoir rien remarqué, tout à leurs préoccupations et à leurs soucis.
Cela m'a paru étrange voire vertigineux. Ils paraissaient vivre dans un autre monde. Pourquoi ne perçoivent-ils pas la même chose que moi ? C'est quoi le bonheur ? Pourquoi tout le monde n'est pas heureux quand moi je le suis ? ”

Des Découvertes

Ce premier grand mystère conduit Sylvie à s'intéresser à la psychologie alors qu'elle devient adolescente. Elle plonge dans Freud, Dolto, Montessori, Freinet… jusqu'à tomber sur "Libres Enfants de Summerhill" d'A.S. Neill… Ce livre qui présente une école "différente" la fascine. Elle n'aime pas l'école. Bien qu'elle soit une excellente élève, elle s'y ennuie et rêve d'apprendre librement. Elle va donc faire en sorte de suivre ses propres programmes en y incorporant ceux de l'école.

Un chagrin d'amour la destabilise alors qu'elle devient une jeune adulte et qu'elle doit choisir sa voie. Elle découvre la souffrance, fait une dépression qu'elle va traîner des années.

Je ne comprenais pas alors ce qui m'arrivait et personne ne semblait percevoir mon désespoir. Il me semblait que ma vie avait basculé, que je courrais derrière un train sans parvenir à monter dedans… je me sentais rejetée, ma vie semblait finie.

Dans un sursaut d'énergie, elle décide de préparer un BTS de publicité et de communication et part vivre à Paris. Son diplôme en poche, elle découvre le domaine fabuleux de la publicité qui permet d'approcher des domaines très différents en fonction du métier des clients. En devenant assistante réalisatrice pour une agence de communication audio-visuelle, elle découvre le monde de la mode et les défilés, le monde financier et bancaire, le monde de la santé, le monde du cinéma.

Elle rencontre également Frédéric, l'homme de sa vie… et découvre la difficulté de vivre en couple passé l'idylle des premiers temps.

Des Questions

Voilà… Sylvie est lancée… elle aurait pu poursuivre ainsi mais… quelque chose ne va pas… le désespoir la saisit parfois et la pousse à s'interroger. Des rêves étouffés frappent-ils à la porte ? La dépression qu'elle a surmontée tant bien que mal refait-elle surface ? A moins que les affrontements avec Frédéric ne l'amènent à se poser des questions ? Ou son exigence de la vie ? Où sont le bonheur et la légèreté qu'elle ressentait enfant ?

Sa rencontre avec le monde de la santé la bouleverse. Son attirance pour la psychologie refait surface. Et la naissance de sa fille ainsi que la volonté de lui donner des bases pour être heureuse l'amènent à commencer un “travail sur elle”.
Puis à se former à des techniques de "développement personnel". Elle cherche… sans trop savoir quoi… le secret du bonheur ? Les “pourquoi…?” affluent…

Elle explore ainsi la PNL, l'analyse transactionnelle, la fasciathérapie, la géobiologie, le tarot, l'astrologie, l'agriculture biologique et l'alimentation saine (elle partage alors son temps entre Paris et la Vendée où elle crée un potager biologique), le développement de l'enfant… avant d'entreprendre un cursus en psychologie clinique puis une psychanalyse. Tout cela en parallèle avec son travail et ses enfants (Emmanuel est né entre-temps).

Elle acquiert ainsi de nombreux outils, comprend beaucoup de choses sur le fonctionnement humain et apprend à se connaître et à réfléchir sur elle. Et prend énormément de plaisir à apprendre librement, tel qu'elle l'a toujours rêvé.

Il me semble aujourd'hui que je voulais renaître, devenir moi-même, me débarrasser de schémas de pensées qui ne me convenaient pas. Et apprendre à dire Non ! ”

La Colère

Elle apprend…!

Suite à un problème de santé, elle se met en colère (ou peut-être étant en colère, elle a un gros problème de santé)… et elle lâche tout. Y compris Frédéric.

… j'avais du mal à faire dans la demi-mesure à cette époque. J'avais besoin de liberté. Tout d'un coup, tous ces "pourquoi?" m'ont paru stupides. J'ai eu envie de vivre et d'arrêter d'analyser ma vie. J'avais l'impression d'étouffer. J'avais le sentiment que les "psys" appréhendaient le monde et les individus au travers de la moulinette correspondant à leur théorie favorite… ça m'a paru manquer de simplicité et de spontanéité… à quoi bon coller des étiquettes sur des symptômes ? Est-ce que ça fait vraiment avancer les choses ? L'essentiel n'est-il pas finalement de travailler sur soi si on veut aider les autres ? Afin d'éviter de plaquer sa propre problématique sur l'autre ? ”

Elle prépare les examens du Master et… ne s'y présente pas. Par rébellion, par envie de rester libre aussi. Au lieu d'obtenir un diplôme, elle prend du temps pour intégrer et poursuivre dans la connaissance d'elle-même.

Elle fait beaucoup de parapente ce qui lui permet d'aller au-delà d'elle-même, de relever un défi, de se sentir fière de dépasser ses peurs. Elle retrouve le plaisir de jouer, les rires, la joie, la vie simple.

J'ai réveillé l'enfant libre en moi. Je me suis retrouvée en tant qu'être. Je suis sortie des rôles de "maman idéale", de "bonne épouse", "d'élève modèle" que je m'imposais. Et le monde ne s'est pas écroulé ! ”

La Stabilité

Elle vit quelques années en célibataire, avec ses enfants, en Provence où elle est retournée. Et retrouve un nouvel équilibre qui lui permet de surmonter son problème de santé et de faire jaillir les ressources qui dormaient en elle. Elle apprend beaucoup en observant ses enfants.

Et ses questions évoluent… Les "pourquoi?" se transforment en "Comment?" Comment être heureux ? Comment aimer ? Comment bien communiquer ? Comment s'épanouir ? Comment transmettre du bonheur ? Comment vivre pleinement ?

Sa rencontre avec Christian Godefroy et son expérience au sein du Club-Positif lui confirment que ses pensées prennent un chemin plus fructueux. Et son parcours prend tout son sens, chaque jour un peu plus. Elle réalise qu'elle a déjà beaucoup de réponses aux questions "Comment?". Et continue à progresser sur ce chemin.

Il y a quelques temps, elle a retrouvé Frédéric.

Nous avons évolué chacun de notre côté et nous nous sommes apaisés. Ce qui nous a permis de reprendre une vie commune harmonieuse… la plupart du temps :-) ”

Aimer La Vie

Suite au décès de Christian Godefroy et à sa démission du Club-Positif, elle a décidé de poursuivre sur sa lancée et de focaliser ses recherches autour de l’idée du bonheur. Elle se forme actuellement à la Communication Non-Violente et redécouvre tous les champs de la psychologie. Elle souhaite partager tous ses acquis -ainsi que tout ce qu'elle va encore découvrir- sur internet !

Je suis persuadée qu'être heureux s'apprend et que cet apprentissage est le seul moyen pour que le monde aille mieux. A quand un cours de bonheur dans les écoles ??? ”

Le site "Aimer la Vie" qu'elle a construit a pour but de vous surprendre, vous déstabiliser, vous faire rire et contribuer à votre épanouissement… avec beaucoup d'amour !